AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pieds nus et parage naturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SemynonA
EE aa


Messages : 820
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 31
Localisation : 44

MessageSujet: Pieds nus et parage naturel   Mar 31 Juil - 20:51

Bon moi je n'ai eu que des chevaux pieds nus jusqu'ici (vieille jument, pouliche, et une sorte de sauvageonne hippie avec ma Sassy lol! ) mais vu que madame Sassy a 6 ans, qu'elle a meme un peu de poids a perdre... apres l'education c'est case debourrage.

Du coup forcement qui dit travail (vu son gabarit, la mettre a l'attelage me tente a fond drunken ) dit attention particuliere aux pieds.

De base j'ai toujours eu un peu de mal avec les fers (en grande partie par anthropomorphisme, je l'avoue!), mais il est pas question pour moi de m'orienter vers le pied nu a tout prix.. et je dois dire que plus je lis, plus j'interagis avec les membres de cette secte (non mais franchement a les lire on dirait qu'en inventant le fer on s'est dit "avec quoi pourrais je bien torturer les chevaux aujourd'hui?") moins je vois de raison valable et objective aux pieds nus pour les chevaux qui bossent.

Et puis je trouve aucune reponse a mes questions, en quoi le parage naturel differe du parage de mon marechal (qui se contente pas de raccourcir mais bien d'equilibrer les appuis tout ca).
Quid des chevaux aux pieds larges et donc a la corne generalement plus molles car adaptation de ces chevaux a leur milieu naturel plus humide (sol fouillant)?

Bref en gros si de base mes chevaux arrivaient a se passer de fers je serais ravie (d'ailleurs Tila defonce des pierres avec ses sabots meme pas qu'ils se cassent, ils restent meme longs et bien limes donc j'ai bon espoir avec elle) mais si ce n'est pas le cas je ne veux pas m'enfermer dans cette doctrine et savoir au moins de quoi il retourne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytailstud.free.fr
joli17
Ee AA


Messages : 165
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 32
Localisation : charente maritime 17

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Mer 1 Aoû - 6:03

pour moi le parrage naturel c'est une mode!
et le parage naturel proprement dit n'existe pas sur nos chevaux vu qu'il y a intervention de l'homme.
de plus les parreure dit naturel prennent une fortune alors qu'il n'ont resue pour la plupart aucune formation.
j'avais moi même poser la qustion a mon maréchal et il ma ri aux nez.

il vaut mieux que tu fasse apel a un maréchal tout cour ou tu est sur de tomber sur un professionel du pied et qui serra te dire si oui ou non il faut des fer ou pas, si elle a un bon pied tu n'aura peut etre pas besoins de metre de faire (tout dépendra de sont travail et a qu'elle frequance, car si tu fait par exemple tout les jour de la route tu risque de te retrouver avec une jument qui na plus de pied)
atention quand même car certain maréchal veulent quand même metre des fer même si le cheval n'en a pas besoin.
il faut donc avoir un trés trés bon maréchal qui a l'esprit ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elevage Des Alphas
EE Aa


Messages : 342
Date d'inscription : 13/01/2012
Localisation : Calvados

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Mer 1 Aoû - 9:37

moi perso j'ai testé les 2, sur plusieurs chevaux, avec un bon parage de maréchal (qui fait de l'orthopédie) hein, pas un "parage naturel" hors de prix.
comme le dit joli17, si le cheval supporte de travailler pieds nus, tant mieux, mais pour moi un cheval qui travaille régulièrement a besoin de fer, le travail n'étant pas naturel, le cheval use son pied plus que de naturel, et en plus généralement sur des sols plus abrasifs que des sols de pâture...
mon grand ne supporte pas d'être pieds nus quand il est au travail, il marche très vite sur des oeufs même après la cession en retournant au pré, donc il est ferré, des 4 pieds, et je trouve ça mieux aussi parce qu'en balade, je passe aussi par des routes, pas que des sentiers au sol mou.
quant à mon 2e, il a une malformation des postérieurs, et va sûrement nécessité des fers orthopédiques, et je ne vais pas le ferrer que des postérieurs... donc full set pour lui aussi dès qu'il commencera à travailler.
après en fonction de la charge de travail de tes chevaux, des sols sur lesquels ils travaillent, à toi de voir, mais voilà, un fer ne fait pas mal, et il 'a pas été inventé que pour donner du travail aux maréchaux... ^^
tu irais faire un jogging pieds nus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouzou
Fan club
Fan club


Messages : 11604
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 32
Localisation : Les volcans Auvergnats

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 4 Aoû - 10:40

ce topic m'interesse aussi ...

je vais recupérer ma grosse pour sa pré-retraite ferrée des 4 pieds ... elle va etre au pré (sans cailloux) avec 2 copains et faire des balades et un peu de plat sur de l'herbe (genre 2 - 3 séances de "travail" maxi par semaine)... pour les balade ce sera 80% de chemin durs et sec et 10% de chemin en herbe et 10% de route ....

je verrai avec mon maréchal mais pareil si il faut 4 fers je lui mettrai 4 fer .. j'ai pas d'état d'ame avec les fer, ça ne torture pas les chevaux bien au contraire .. je traine pieds nus dans ma maison toute l'année mais quand je sors je mets des chaussures ... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SemynonA
EE aa


Messages : 820
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 31
Localisation : 44

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 4 Aoû - 12:55

Ah mais j'aime vous lire les filles Razz des gens avec du bon sens, quand on les lit des fois on se dit que ça court pas tant les rues que ça

Nan mais je me demande qu'est ce que j'ai bien été poster la bas en fait si ton cheval peut pas travailler pieds nus c'est forcément que tu fais un truc mal, limite tu maltraites ton cheval quoi

C'est vrai que je m'interroge si les hipposandales suffisent vraiment, est ce qu'elles remplacent efficacement les fers?

Zouzou vu qu'elle va aller sur de la route, des chemins durs en balade et vu son âge et qu'elle a toujours été ferré (et visiblement ça lui réussi, elle a l'air bien pour son âge!) je dirais que ça rimerait à rien de la déferrer, déjà le temps qu'elle s'adapte... vu son âge autant que tu profites pleinement d'elle, vous avez pas de temps à gaspiller toutes les deux

Après quand elle sera à la retraite ce sera une autre histoire Wink

C'est fou j'y allais plutot plus pour les pieds nu et moins pour les fers et j'en ressors en pensant l'inverse lol! très efficace leur propagande lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytailstud.free.fr
joli17
Ee AA


Messages : 165
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 32
Localisation : charente maritime 17

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 4 Aoû - 13:56

SemynonA pour répondre a ta question des hiposandal, c'est bien mais pour du provisoir. par exemple si ton cheval est défférer, mais pas sur du long terme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zouzou
Fan club
Fan club


Messages : 11604
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 32
Localisation : Les volcans Auvergnats

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 4 Aoû - 17:46

les hipposandale peuvent s'user vites et parfois j'en ai vu qui "blassaient" les chevaux avec leurs attaches ... donc effectivement pour du provisoir mais pas plus .. un peu comme une roue de secours quoi .. en plus si ton cheval a 3 fers et que tu "remplace" provisoirement le 4eme perdu par une sandale le plus souvent elle ne fais pas la meme épaisseur de semelle que les fer donc tu créé une gene pour ton cheval et a long terme ça peut meme causer des lésions, des tendinites ou autre.

et pi c'est con mais en sandale c'est comme en espadrille ça respire pas guere .. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ciriolla
ee aa


Messages : 58
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Jeu 9 Aoû - 13:18

je reste d'avis qu'un cheval qui a ete ferré toute sa vie aura bien du mal a s'en passer, ou alors apres un an voir plus d'adaptation...

apres le mode de vie du cheval et l'implication du proprio compte pour beaucoup, un cheval en box pourra difficilement se passer de faire, pas assez de mouvement, pied macerant dans l'urine etc... et pour le proprio, si il n'est pas presa faire un minin d'entretien lui meme, pas pret a apprendre a observer et agir en rapport aux pied cela n'arrangera pas le cas du cheval

tous mes chevaux sont pied nu et travaille ainsi sans le moindre soucis quelque soit le sol... mais ils n'ont pas gouté au fers et cela fait une sacré difference a mon avis.
je m'en occupe moi meme entierement, mais dans mon cas c'est juste de l'entretien car aucun soucis de conformation ou autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amelie79
Ee AA


Messages : 112
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Ven 24 Aoû - 13:37

a la maison on a que des chevaux sans fer
certains on connu le fer, d'autre non
on utilise les chaussures, pour l'endurance, poru un cheval qui sort pas assez souvent pour supporter uen sortie, pour un cheval qui a un soucis de jarret qui use trop une partie du pied et en randonnée dans des region inconnu

10ans de pied nu, 5ans a utiliser des chaussure, j'ai meme une paire de renegade qui a pas loin de 5000km, on a juste changer les scratch et cable
les autre on plus de 500 et 100km
aucune blessure, aucun probleme sur uen semaine sur 60km d'endurance

pour nous le pied nu fu une vidence quand j'ai randonnée avec un monsieur sur Rambouillet
pourquoi mettre des fer a un cheval qui en a pas besoin
mon premier cheval etait ultra facile, un simple parage pas de soucis

mon second on a essayer de ferré, de parer normalement, apres des echo, radio, plusieurs clinique c'est un ami qui se former au pied nu pour ses propre chevaux qui nous a aidé
la revelation la jument ne boité plus pouvait revivre au parc avec les copains
les chaussure son devenu une obligation puisque ferré etait impossible

pendannt se temps les copains on suivie, pas de mode pied nu sa hesitez pas a l'epoque
on s'est vite retrouver a une 15ene de chevaux a randonner ainsi, au rythlm de nos chevaux et a nous poser des question de pourquoi des foi un cheval a des difficulté poru trouver une solution
on a testé different marechaux certains sont bien avec des chevaux et moins bien avec d'autre

aujourd'hui je me suis formé car parrer tous les 10jrs 1 jument et 3aautres tous les 4semaines c'est devenu indispensable pour moi

Je pense que le pied nu ne va pas a tous les cavaliers, demande un investissement personnel et par fois ralentir le rythm pour le cheval
mais apres on se fait vite au rythme du cheval et on trouve les limite, enfin pour un cheval j'ai jamais trouvé les limite au niveau pied et là j'ai une seconde juments qui m'impressionne aussi
là on rentre de 1semaine dans le limouson creuse, j'ai mis sur 1semaine les chaussure uen apres midi pour le morale, enfin le mien lol
la jument avance toujorus meme avec les vetements nourriture, cloture, .... et cavaliere sur le dos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Nora-
Admin
Admin


Messages : 2280
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 23
Localisation : Val-de-Marne

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Ven 24 Aoû - 14:47

Ici tout le monde est pieds nus aussi.
Ma ponette de 14 ans qui était férée au club c'est mangée pas mal de bornes sur bitume pieds nus et aucuns soucis (pourtant parage de pieds nus, donc court).
Le vieux de 23 ans ne s'en porte pas plus mal non plus.
Les autres sont jeunes donc ne connaissent pas le fer et j'espère ne le connaîtrons jamais.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - > < - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Fénomène des Agates
est à vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shetland-des-agates.jimdo.com/
Zouzou
Fan club
Fan club


Messages : 11604
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 32
Localisation : Les volcans Auvergnats

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 25 Aoû - 11:31

en meme temps j'ai jamais vu un shet ferré .. au club les poney petits et grand sont juste parré ... Mousse et parfois férrée des 4 pieds parfois pas aux postérieurs .. par contre tous les "grands" chevaux sont férrés aux 4 pieds ...

apres l'activité en club "impose" peut plus de contrainte que la vie a la maison ... d'où les fers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Nora-
Admin
Admin


Messages : 2280
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 23
Localisation : Val-de-Marne

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Sam 25 Aoû - 12:06

Malheureusement les Shet' n’échappent pas non plus aux fers. La plupart du temps ils sont juste ferrés des antérieurs. Et je connais des éleveurs qui adorent voir un Shet' ferré parce que pour eux fer = travail Rolling Eyes

Après c'est comme tout, je connais aussi un club qui ne fer que ses chevaux, même les grands poneys sont pieds nus.

Le premier problème, ce n'est pas le fer en lui même, mais son utilisation systématique sans même essayer d'autres méthodes. Ensuite il y a l'essai des autres méthodes, mais avec un abandon précoce. Le fer c'est la solution de facilité. Certains pensent que le pied nu, c'est juste du sans fer. Un parage tous les 3 mois et c'est bon, rien d'autre. Alors que franchement, niveau travail, il y en a bien plus sur un pied nu qu'un pied ferré.
Après c'est pareil, pourquoi mettre quasi systématiquement des fers à un cheval alors que le poney, lui, sera quasi systématiquement pieds nus ? Un équidé est un équidé, qu'il fasse 75 ou 175 cm, que sa race soit réputée rustique ou non. Après c'est juste une histoire de travail et de volonté. Je comprend tout à fait que ça peux être très difficile de voir son cheval souffrir les premiers temps parce qu'il n'a plus sa prothèse, mais cette souffrance témoigne tellement des méfaits du fer. Un fer ce n'est pas comme une chaussure, les hypposandales elles oui. Un fer ne fait reposer le poids de l'équidé uniquement sur la paroi, il ne permet pas à la fourchette d'avoir son rôle d'amortisseur, il ne permet pas non plus au pied de "s'écraser", il fragilise la parois à cause des ses clous et parfois même il modifie l'angle du sabot (ce qui est très nocif au niveau tendineux et osseux). Une chaussure, elle, est souple. Elle laisse le pied pouvoir s'écraser et ne modifie pas la pose naturelle (hormis chaussure à talons évidemment). Allez marcher avec des chaussure en métal qui ne permettent pas à votre pied de s'écraser et qui ne le fait pas reposer au sol sur toute sa surface, je ne suis pas certaine qu'au départ ce sera très confortable. Et une fois que vous vous y êtes accommodé, enlevez-les. Vos pieds seront inévitablement douloureux pour un certain temps étant donné que votre corps aura compensé cette gène, il lui faudra donc le temps de retrouver tout son naturel.
Ensuite viens le problème de sensibilité, mais c'est comme nous. Toute personne ayant l'habitude de marcher en chaussures est très sensible une fois pieds nus, ils faut un temps d'adaptation pour que le pied produise de la corne pour le protéger. Les chevaux c'est pareil, il y a un second temps d'adaptation qui sert au renforcement de la sole. Mais qui dit corne aux pieds ne dit pas non plus marathon sur les cailloux. Les chevaux c'est pareil, ils choisissent le sol où ils marchent et ce n'est pas plus mal. Entre un sol caillouteux où vous risquez de vous tordre la cheville et une petite allée en sable ou herbe, vous aussi vous voudriez marcher sur les cailloux ? Un cheval qui ne choisit pas son terrain est un cheval qui n'a pas de sensation (ou très peu) au niveau des pieds et cela peux même être dangereux dans certaines situations. Et puis franchement, je préfère largement lire ma carte routière plutôt que de faire attention à où mon cheval pose les pieds. Wink

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - > < - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Fénomène des Agates
est à vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shetland-des-agates.jimdo.com/
ptitphilou
EE aa


Messages : 694
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 27
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Lun 27 Aoû - 19:10

ouf, j'ai eu peur en lisant le début, je me suis dit je vais être obligée de faire un pavé tellement les premiers messages me donnent envie de pleurer.

Ok les filles, dans le pied nus, il y a des millions d'abus et de conneries. dans le dressage aussi. dans l'élevage. dans le sport. dans le loisir. Si vous entendez parler quelqu'un qui vous fait penser que le pied nu n'est pas si bien, et que ça vous suffit pour férrer, alors vous n'êtes pas prêt à changer de mode de vie. Si vosu êtes prêts à vous remettre en question, vous irez chercher plus loin si des gens sérieux ont des avis plus argumentés et moins sectaires.

Beaucoup de choses ont été dites dans les messages d'amélie et nora, et il n'est pas possible de vous exmpliquer ici tous les bienfaits des pieds nus . Pourquoi ? parce que justement, contrairement à l'image que vous en avez, c'est un domaine particulièrement technique, qui prends en compte non pas juste le sabot du cheval, mais tout son corps, sa locomoation oui, mais aussi son système veineux, sa croissance, son alimentation, jusqu'à son équilibre, son pied sur... Un pareur naturel est souvent un gars qui n'y connait rien ? un maréchal est un pro bien diplomé ? en voilà une belle idée infondée, on peut s'autoproclamer maréchal exactement comme certains s'autoproclament pareures naturels. Comparons ce qui est comparable. 1 imposteur, qu'il soit imposteur pied nu ou paréchal, est un imposteur. Un pro, qu'il soit pro pied nu ou maréchal, est un pro de son domaine. Et oh, étrange, dans les VRAIES formations de pareur naturel (qui durent souvent bien plus longtemps que celles de maréchal), la connaissance de l'organisme du cheval occupe une place prépondérante, là ou la formation de maréchal met beaucoup d'énergie dans la technicité du geste même. et ça s'explique très simplement: la plupart des maréchaux ferrent un PIED, un bon pareur pare un CHEVAL. Pour la bonne et simple raison qu'un pied ferré perd la plupart de ces interactions avec le corps auquel il est attaché: perte de nombreux signaux nerveux, d'afflux sanguins, de locomotion... ah si, par contre il transmet beaucoup mieux les vibrations qui abiment les articulations et conduisent à une arthrose précoce, quelle chance...). Alors forcément, quand on replace le pied dans le corps équin, c'est bien plus complexe, passionnant certe mais complexe, et ça demande un vrai investissement personnel.

Pour ajouter aux "success stories" des filles, voici la mienne: Philou est un PFS pas rustique pour 2 sous. Ossau est un mérens (oé mais c'est normal, les mérens ça a les pieds durs et tout ). Ils ont vécu leurs premières années sans riens parce que c'est des poulains qui bossent pas, puis ils ont commencé le travail donc hop, ferrure ! Mon Philou, si adroit de ses pieds étant poulain, est devenu un gros boulet qui met les pieds que dans les trous en exterieurs. il a commencé à se craindre au trot sur sols durs alors qu'avant il se plaisait à trotter comme un branlou dans son pré desséché comme du béton. Ossau lui, a tout simplement vu ses pieds exploser progressivement. j'ai fait 4 maréchaux, tous bien réputés. Et quand j'en ai eu marre de déférer mes chevaux au milieu des patures parce que totu se barrait en sucette, j'ai dis f*ck, tout le monde pied nus. A l'époque, je n'avais jamais entendu parler de la vraie démarche pied nus, alors dison plutôt "tout le monde sans fers". Ossau a retrouvé des pieds splendides presque aussi vite qu'un mioche retrouve le sourire devant une tarte à la fraise. Philou a retrouvé son équilibre, son pied sur, et son aisance sur tous terrains. Et puis de discussions en discussions, j'ai appris toute la complexité d'un vrai cheval "pied nus", j'ai compris que j'avais eu pas mal de chance que chez moi tout se passe bien, alors même que l'un d'eux n'a génétiquement rien qui le prédisposait à être "rustique". Je me suis passionnée pour la quantité monstrueuse de connaissances qui me manquaient, aujourd'hui après un stage avec un VRAI pro, je fait moi même l'entretien des pieds de mes chevaux toutes les semaines (parce que plus c'est court, plus il a mal !!! Twisted Evil ) car le pied évolue en continue, selon nos pratique, selon la saison, et qu'en ponsant quelques milimètres dans un sens, on stimule tel développement etc. Et régulièrement je fais checker tout ça par un pro.

Etant une grande bavarde (noooooon ...) mais aussi plutôt tolérante (je ne tabasse pas mes amis qui ont des chevaux ferrés. Je leur dit juste qu'il font un bruit de ouf en balade ... ), Je finis par voir des tas de gens s'intéresser à ma démarche. Je n'oblige personne à m'écouter, mais quand on me pose des questions, j'y réponds. Sans accuser personne (on a tous été ignorant un jour, et je le suis moi même encore beaucoup beaucoup...), mais je suis heureuse d'aider quelqu'un à prendre sa décision. Si un ami vous donnait un conseil relatif à la bouffe de votre cheval, vous le prendriez surement très bien. Parce que vous n'êtes pas braqué. Mais le pied nus est tellement un sujet brulant que c'en est ridicule. Partagez les connaissances, sans juger personne, et posez vos questions, mais sans être si intransigeants avec les gens qui vous répondent ! certains sont trop passionés, certains son risibles, mais ce qui compte, c'est la santé de votre cheval non ? et il vaut bien la peine de se coltiner quelques illuminés, pour faire le tri. Et je suis au regret de vous dire que plus on en apprends, plus on enlève de fers, à tous les chevaux de son entourage. En ce qui me concerne, de mes modestes moyens et sans pouvoir offrir de stage ou quoi que ce soit, j'ai déjà donné envie à 5 personnes en moins d'1 an, les premières ayant déjà des résultats saisissants, les autres démarrant... ben aujourd'hui même tiens Laughing

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SemynonA
EE aa


Messages : 820
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 31
Localisation : 44

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Lun 27 Aoû - 21:04

Non mais le probleme c'est que tout ce que j'ai lu est sans fondement scientifique, ou alors tres tire par les cheveux...

On nous dit que les fers c'est mal (comme je disais moi de base j'ai toujours eu du mal avec le fer/box/mors/cravache et tout ce qui va avec, mais plus j'avance dans la connaissance plus justement je realise que ce sont de fausses perceptions), d'accord, mais pourquoi?

Tu peux etre treeees technique avec moi, en sciences je suis le discours a un niveau quand meme tres eleve.

Donc ce qui revient c'est avant tout la circulation sanguine.
Ok meme si ca parait etrange. On a donc par exemple des photos thermiques de pieds de chevaux ferres/non ferres. On nous dit la c'est terrible le cheval ferre a la jambe bleue, donc froide et ca veut dire que ca circule mal. Le cheval non ferre a la jambe chaude donc ca circule bien.

Bon alors non seulement ces images sont des trafiquages, mais en plus ce raisonnement est sans sens scientifique.

La chaleur n'est pas synonyme d'une bonne circulation sanguine, sinon je n'aurais pas les jambes brulantes avec mon mauvais retour veineux.
En realite une mauvaise circulation sanguine a plusieurs causes possibles et peut donc creer une temperature elevee OU basse dans la jambe selon la raison. (je peux approfondir si besoin, je suis tres calee sur ce sujet).

Autre chose que je lis souvent, une sorte de "coeur" dans le pied du cheval qui aide a pomper, ou a faire le retour veineux selon les versions, et le fer exercant une pression l'empecherait.
L'expression de "coeur" est soigneusement choisie, encore une fois on fait appel a l'anthropomorphisme, mais ca je le reserve pour plus tard..
Y a t il un effet de pompe dans le pied? En fait les pieds fournissent effectivement un effort de pompage/retour veineux grace aux mouvements et a l'appui au sol. Voila pourquoi marcher c'est bon pour la circulation, mais le fer n'a rien a voir dans l'affaire puisqu'il n'empeche rien dans ce processus.

On a aussi le fer empeche des stimuli nerveux, ou les sensations. C'est nier la nature de la corne, il n'y a aucune irrigation sanguine ou nerveuse, la corne est une matiere inerte, comme nos cheveux ou nos ongles. Et la des pareurs (amateurs et pro) et leurs fans sur un forum naturel se sont indignes, m'ont traite d'ignorante car je cite "meme l'oreal a compris que nos cheveux sont vivants". Tous les vetos que je connais m'ont confirme mon idee premiere dont une copine de lycee devenue veto, mais evidemment les vetos (tous evidemment a part le dr strasser ou le dr ancelet of course) sont plus ignorants que l'amateur qui lit 2 ou 3 sites web. Je dis pas je veux bien, j'avoue que sur l'allaitement par exemple je suis bien plus calee que la majorite des pediatres (mais parce qu'helas la croyance de masse supplante souvent la connaissance meme des professionnels).

Bref je pourrais presque conceder ce point si ces "pro" du parage ne surfaient visiblement pas tous sur le new age. Ainsi les vers sont chasses a la pleine lune (meme s'il a ete demontre depuis belle lurette que seul le cycle de reproduction des vers similaire a celui du cycle lunaire a amene cette croyance) ou recommande la gamme de produits du dr ancelet qui soutient la nouvelle medecine germanique du dr hamer et moi personnellement cela m'interroge sur le serieux scientifique de l'individu...
On est quand meme a deux doigts d'ouvrez vos chakras...

On y vient le parage naturel s'associe toujours au new age, medecines nouvelles, alternatives ou pratiques chamaniques, enfin la totale!
Le probleme c'est que ces dernieres annees ont a droit a un discours pseudo scientifique qui trompent aisement le neophyte, l'amateur et parfois meme le scientifique peu rigoureux.. ou peu scrupuleux. Bref ce discours pseudo scientifique les amateurs se l'approprient, le repetent en boucle ou le modifient quand un point trop attaque est devenu fragile.

Bref c'est pour ca que je disais que plus je les lis plus je songe au ferrage de facon moins negative, pas par pur esprit de contradiction, mais parce que ce discours est encore plus pervers et bancal que celui traditionnel.

Surtout que je suis venue a me demander pourquoi objectivement je ne voudrais pas ferrer mes chevaux? parce qu'a premiere vue ca me parait barbare (du metal, des clous, la forge faut avouer ca intimide et imagine sur nous ca fait pas sourire), pas naturel. Mais a part ca?
On est abreuve de litterature antifers, mais comme on en manque cruellement (enfin de facon recente) de l'autre cote de la barriere, on a que des informations biaisees et qu'on ne peut confronter.
Est ce barbare pour le cheval? a priori mis de cote nos projections anthropomorphiques pas vraiment.
Ce n'est pas naturel? Oui en effet, mais naturel veut il dire bien? Par ailleurs monter sur un cheval ce n'est pas le summum du naturel.

Si on ne ferre pas et que tout va bien? moi je n'y vois pas de probleme visiblement l'effort demande est en correlation avec les possibilites du cheval.
Mais c'est le dr strasser elle meme qui a insiste sur les differences flagrantes de cornes chez les chevaux, pas des differences d'ordre de carences ou de maladies, mais des differences physiologiques liees a l'adaptation a un environnement (et sur ce point je trouve tres coherent ce qu'elle dit). Donc elle evoque les cornes dures et les cornes molles, les premieres etant celles des races ayant evolue depuis longtemps sur un sol sec, arpente et ou caillouteux, les secondes des races qui ont evolue sur un sol fouillant, humide et souvent assez plat.
La ou tout son raisonnement perd sa logique c'est quand elle affirme qu'on peut modifier la nature de cette corne en modifiant l'environnement du cheval. Donc une adaptation qui s'est faite sur des decennies ou des siecles va etre contree par un an ou deux de travail du pied (parage, paddock paradise etc...). C'est nier le fonctionnement de l'adaptation ou alors tout simplement le dr strasser a realise que ce serait moins commercial une pratique qui ne peut s'appliquer qu'a un type de chevaux...

Suffit de voir que rien de ce qu'elle preconise ne modifie la nature de la corne, deja couper, limer c'est peine perdue, on ne passe pas un message a la corne directement, il faut voir que les adaptations a l'environnement se font souvent a un prix lourd et douloureux, pas juste un petit poncage.
Ensuite par l'interieur c'est deja plus coherent, cela dit une fois que l'alimentation est optimum il n'y a pas de remede miracle, j'ai pris de la levure de biere et autres produits "naturels" bien souvent, mes ongles n'ont jamais change d'un poil.

Bref je suis un peu limitee en temps pour argumenter plus longtemps mais je repondrais volontiers aux contre arguments.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytailstud.free.fr
-Nora-
Admin
Admin


Messages : 2280
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 23
Localisation : Val-de-Marne

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Lun 27 Aoû - 22:51

Pour la photo avec la jambe bleue, c'est du pur trucage. A la base c'était d'ailleurs pour prouver qu'une photo se modifie très facilement et en second: que l'on peux faire gober n'importe quoi avec une photo.

Pour ton histoire de "coeur", c'est le coussinet plantaire. Il se situe au dessus de la fourchette et agit comme pour nos pieds, lorsque le cheval marche, la fourchette touche le sol et joue son rôle amortissant ce qui permet au coussinet plantaire de "pomper". Sauf que comme dans la plupart des cas, la fourchette des chevaux ferrés ne touche même pas le sol et s'atrophie ...

La corne n'est ni irriguée en sang ni innervée en elle même mais la corne n'est que le boitier protecteur d'un tas de choses. En dessous de cette corne il y a des chaires qui peuvent ressentir. Sur un cheval ferré, la sole ne touche pas le sol, il ne va donc savoir qu'il marche sur des cailloux seulement s'il y en a des assez gros pour lui toucher la sole. Ce ne sera pas la sole elle même qui ressentira le caillou, mais ce caillou exercera une pression que les chaires sous la sole ressentirons très bien. Sinon, pourquoi barre t-on les chevaux de CSO ? Si le cheval ne sent rien au niveau de sa corne, en quoi leur faire taper les sabots dans une barre permet de leur faire faire lever plus les pieds ? La boite cornée protège, certes, mais à un certain point tout de même.

Après, de toute façon il n'y a pas qu'une vérité. Au départ, lorsque je suis devenue propriétaire pour la première fois je ne connaissait rien du pieds nu ni de "l'équitation éthologique". Ma ponette s'est déferré toute seule et j'ai décidé que ça irait très bien comme ça. Lors des premières sorties je me suis posées des questions vu que tout le monde me disait que j'étais folle de sortir sur 10Km dont 5 en bitume avec une ponette pieds nus. Finalement je n'ai eue aucuns problèmes, je continu donc comme cela. Surtout que mes chevaux sont au pré ensemble, que parfois il y a du grillage à mouton en temps que clôture, qu'ils ont des filets à foin et que j'adore sortir en balade en hiver lorsque tout est gelé. Pour moi le pieds nu ce n'est que des avantages et ça va très bien à mes poneys. Si toi le ferrage ça te va temps mieux. Qui sait, peut-être qu'un jour tu voudra essayer et que le pieds nu te conviendra finalement aussi. Ou pas.
Le pieds nu, c'est comme le végéta*isme, ce n'est pas qu'une histoire de "je ne manges pas si ou ça", c'est beaucoup plus (expériences vécues, éthique ...). C'est donc normal que ça créer des débats et qu'il n'y ai pas qu'une vérité. Et puis les scientifiques racontent bien ce qu'ils veulent (mangez 3 produits laitiers par jour sinon vous allez mourir Twisted Evil et à côté de ça tu as des reportages sur les dangers du lait lol! ). Donc que ce soit de n'importe qu'elle côté, du moment que tu crois en ce que tu fait et que ça te convienne: no problem. Parce que malheureusement la vérité absolue est loin de nous et je pense que nous ne l'aurons jamais (les scientifiques cherchent encore des réponses aux questions qui datent de la nuit des temps, c'est pas demain la veille qu'on aura nos réponses à nous Razz ).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - > < - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Fénomène des Agates
est à vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shetland-des-agates.jimdo.com/
ptitphilou
EE aa


Messages : 694
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 27
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Mar 28 Aoû - 10:21

affraid j'ai trouvé des pavés encore plus gros que les miens Razz


SemynonA a écrit:
Non mais le probleme c'est que tout ce que j'ai lu est sans fondement scientifique, ou alors tres tire par les cheveux...

On nous dit que les fers c'est mal (comme je disais moi de base j'ai toujours eu du mal avec le fer/box/mors/cravache et tout ce qui va avec, mais plus j'avance dans la connaissance plus justement je realise que ce sont de fausses perceptions), d'accord, mais pourquoi?

En fait la question qui se pose plutôt, c'est "pourquoi ferrer?" car aujourd'hui, la majorité des raisons qui ont mené les gens à ferrer les chevaux dans le temps n'ont plus lieu d'être. Même ceux en box ont des conditions de vie bien meilleures et ont rarement les pieds complètement dans l'urine, comme c'était le cas au début du ferrage. Nos chevaux ont une alimentation bien plus adaptée qu'avant, ils ont la possibilité pour la plupart de sortir tous les jours donc de stimuler leurs pieds tous les jours, la plupart des cavaliers savent faire preuve de progressivité dans un entrainement, on accepte que la musculature évolue et qu'un cheval qui n'a pas bossé depuis longtemps ne peux pas enchainer d'un coup une grosse performance, les pieds sont justes pareils, quand ils n'ont pas été stimulés depuis longtemps, ils ont un rythme de croissance lent, des structure plus fragiles et sensibles, et il faut prendre son temps quand on reprends un travail... c'est aussi simple que ça, les fers en fait n'ont plus vraiment leur place, sauf dans des cas rares et orthopédiques (et encore, avant d'en arriver là, le parage peut soulager énormément de cas jugés "désespérés"...)

Tu peux etre treeees technique avec moi, en sciences je suis le discours a un niveau quand meme tres eleve.

Donc ce qui revient c'est avant tout la circulation sanguine.
Ok meme si ca parait etrange. On a donc par exemple des photos thermiques de pieds de chevaux ferres/non ferres. On nous dit la c'est terrible le cheval ferre a la jambe bleue, donc froide et ca veut dire que ca circule mal. Le cheval non ferre a la jambe chaude donc ca circule bien.

Bon alors non seulement ces images sont des trafiquages, mais en plus ce raisonnement est sans sens scientifique.

La chaleur n'est pas synonyme d'une bonne circulation sanguine, sinon je n'aurais pas les jambes brulantes avec mon mauvais retour veineux.
En realite une mauvaise circulation sanguine a plusieurs causes possibles et peut donc creer une temperature élevée OU basse dans la jambe selon la raison. (je peux approfondir si besoin, je suis tres calée sur ce sujet).

Autre chose que je lis souvent, une sorte de "coeur" dans le pied du cheval qui aide a pomper, ou a faire le retour veineux selon les versions, et le fer exercant une pression l'empecherait.
L'expression de "coeur" est soigneusement choisie, encore une fois on fait appel a l'anthropomorphisme, mais ca je le reserve pour plus tard..
Y a t il un effet de pompe dans le pied? En fait les pieds fournissent effectivement un effort de pompage/retour veineux grace aux mouvements et a l'appui au sol. Voila pourquoi marcher c'est bon pour la circulation, mais le fer n'a rien a voir dans l'affaire puisqu'il n'empeche rien dans ce processus.

Je n'ai jamais eu vent de ces photos, mais perso j'ai vu tellement de documents de propagande complètement crétins sur les mors etc que je séléctionne beaucoup mes sources. Je ne m'amuse pas à brosser trop de sites et forums divers, mais j'essaie de m'entourer d'un peu moins de gens, en qui j'ai vraiment confiance. La pareur avec qui j'ai fait un stage en est un, et la confiance que j'ai en lui je l'ai eu par le temps, les explications quand il intervenait sur les miens, la transformation qu'il a fait vivre à mes chevaux qui étaient certes déferrés depuis longtemps mais ce sont quand même métamorphosés depuis qu'on applique réellement le principe des pieds nus, les performances que je l'ai vu accomplir ainsi, c'est une personne qui n'essaiera pas d'inventer un truc si ma question lui pose soucis, et qui ira chercher la réponse humblement auprès de gens plus callés ou directement dans les études de labos. Bref, il y a un tas d'ordure liées comme tu le dis à un besoin pour les gens de justifier n'importe comment, tout comme en étho, beaucoup se jette d'une doctrine à une autre, et c'est lamentable. Perso, je préfère rencontrer des gens qui ont des craintes, qui du coup vont poser des questions, parce que d'une les autres t'as l'impression que pour peu que tu parle bien tu leur ferait gober n'importe quoi ce qui n'est pas mieux pour leurs équidés, et de deux ceux qui ont des réticence et posent des questions sont les seuls qui sauront se poser suffisamment de question pour creuser le sujet, comprendre sa complexité, et chercher à évoluer en continu. C'est pour ça aussi que je ne me vois pas te pondre là comme ça un truc "pourquoi il faut déférer?" La question est loin d'être si simple, la réponse est infinie, dépend de chaque cheval et surtout de chaque propriétaire. Mais on peut, à force de vraies recherches et expériences, répondre à des questions formelles comme celle que tu pose concernant l'afflux sanguin.

Sur ce sujet, je ne suis pas tout à fait d'accord avec Nora. La version du coussinet est la plus souvent admise car elle est assez facile à comprendre, mais si ce n'était qu'un soucis de fourchette, certains très bon maréchaux savent ferrer de façon à ce que la fourchette appuie au sol, et ça ne fonctionne quand même pas.

Pour comprendre quoi que ce soit concernant les bienfaits/méfaits de chaque méthode, il faut déjà, de façon pragmatique, regardé ce qui se passe dans les 2 cas lors du posé du pied. Le reste en découle. J'ai retrouvé 2 petites animations assez parlantes, même si elles ont leurs défauts:

pied nu:


pied ferré:


C'est dans cet amortissement que tout se joue: pour l'obtenir il faut un pied souple, des talons qui parviennent à s'écarter mais aussi toute une paroi suffisamment élastique pour suivre, une sole bien concave, une fourchette saine et bien développée. Même les maréchaux le savent puisque c'est aussi pour ça qu'il n'y a pas de clous dans les talons, qu'un bon maréchal cherchera le contact de la fourchette, et que la plupart creusent allègrement dans la sole. Malheureusement, ces actions n'ont pas les effets escomptés:

quand vous écrasez une ventouse, le cercle entier s'élargit. si vous en rigidifiez les 3/4, et que vous faites une petite entaille là ou c'est souple (tenue avec un élastique fort) (on modéllise une boite cornée (ventouse) ferrée (rigidifiée devant mais pas aux talons), ouverte au niveau des talons (l'entaille) où les glomes prennent le relais avec plus de spoulesse (l'élastique fort). Si vous essayez d'écraser cette ventouse au sol, vous allez voir qu'elle va avoir beaucoup de mal à se déformer vers l'extérieur, l'amorti est vraiment moins bon. Dans le pire des cas, vous allez même voir les "talons" se rapprocher et entrer à l'intérieur de la ventouse (et donc géner le développement de la fourchette, faire pression sur la sole qui aura du mal à descendre, etc. C'est le cas de très nombreux chevaux ferrés qui ont une fourchette ridiculement étroite, un genre d'accessoire, et qui quand on les déferrent voient cette fourchette retrouver progressivement sa taille idéale. Personnellement, j'ai tendance à penser que c'est aussi pour ça qu'un pied ferré a besoin de plus de talons, car si vous essayez de diminuer un peu la hauteur de la ventouse au niveau de l'entaille vous verrez que ça rentre encore plus facilement... Et c'est aussi à mon sens ce qui fait que dès qu'un cheval ferré manque un peu de talons, il deviennent fuyant et si compliqués à récupérer). Bon vous avez donc plus de talon. z'avez déjà remarqué que quand on marche avec des talons, il est très difficile de poser justement le talon en premier ? cette observation est vraiment facile à faire avec un cheval juste ferré (et bien ferré, pas un travail de cochon!) et un cheval pied nus bien paré: le cheval ferré pose son pied à plat, parfois même pince la première. Le cheval pied nu pose ses talons en premier. Personnellement, j'ai tellement l'habitude de voir évoluer des pieds nus (mon ancienne pension était entièrement pied nus), que le jour ou en course j'en vu des chevaux ferrés, j'ai mis un moment à comprendre ce qui me gênait dans leurs allures... Cette pose du pied talons en premier est la seule qui permet un bon déroulé, qui sollicite dans l'ordre et progressivement tous les muscles et donc tendons impliqués dans une foulée. Ceux qui ont un jour fait de la course à pied savent à quel point le déroulé du pied est crucial pour limiter la fatigue du membre, mais aussi les vibrations et usures prématurées de certaines structures qui travaillent trop.

On peut aussi parler de la sole creusée. Même si d'ailleurs certains pareurs naturel sont adeptes du grand coup de charcuterie dans la sole, un peu de bon sens et d'expérience nous apprend vite que fragiliser une structure ne l'aide pas à devenir élastique, et encore moins à protéger les chairs qui sont en dessous. La boite cornée est insensible tu disait ci dessous, alors pourquoi nos chevaux boitent-il à coeur-fendre sur le moindre caillou quand on les défaire ? cette raison même qui fait que tant de gens trop peu informés repassent aussi sec des pieds nus aux pieds ferrés ? une sole creusée, affaiblie, ne peux pas offrir une protection digne de ce nom aux chairs sensibles qui sont à l'intérieur, de même qu'une chaussette est moins adaptée qu'une chaussure pour marcher sur les graviers. Une belle sole concave, élastique et protectrice s'obtient avec le temps, elle évolue, et ça j'y reviendrai plus tard. Mais creuser la sole n'arrangera rien, sauf parfois éloigner suffisemment celle ci des gravillons, donnant l'impression bénite "mon cheval n'est plus sensible !!". Couplée à la diminution des terminaisons nerveuses, on atteint le saint graal de la ferrure "efficace" qui fait que le cheval passe partout (surtout dans les trous What a Face ) !!

Mettre la fourchette au contact l'idée est bonne, sauf que souvent, la fourchette n'étant pas assez développée, c'est en taillant dans les talons qu'on vient la mettre au contact. Mauvaise stratégie surtout chez un cheval ferré, voir plus haut. Plus les talons vont se resserrer, plus elle va s'atrophier, plus on va tailler dans les talons, etc... pas facile de se sortir du cercle vicieux! et pour cause, c'est à la fourchette de venir rejoindre le sol, pas le contraire! elle doit pouvoir se développer, avoir la place de grossir. Pour amortir quoi que ce soit, il faut qu'elle soit épaisse et bien souple, et non pas recroquevillée et écrasée par les talons.

Donc voilà, pour chacun je n'ai développé qu'un peu l'idée, mais il suffirait de tirer encore sur la ficelle pour voir que c'est sans fin: ces stratégies qui partent d'une idée apparemment bonne, n'ont pas du tout les effets escomptés et ne parviennent pas à garder chez un cheval ferré ce si bon amorti et ce bon déroulement du pied. Voilà donc une sorte de première moitié de réponse.

Encore faut-il derrière comprendre a quoi servent l'amorti et le déroulement ! et c'est là qu'on retrouve le fonctionnement veineux, nerveux etc. Si on ne passe pas par l'amorti et le fonctionnement global pour expliquer tout ça, on fait des raccourcis qui ne tiennent pas beaucoup la route, et qui a force de téléphone arabe, deviennent des arguments... pourris et faux. Qui peuvent même induire des parages inadaptés, et plus blessant pour le cheval qu'une bonne ferrure.

Alors, à quoi ça sert: oui bien sur ça saute aux yeux, déjà ça amorti mieux, les vibrations du sol ne remontent que jusqu'au boulet chez un bon pied nus, et peuvent aller jusqu'aux épaules/cuisses et à la colonne vertébrale chez un cheval ferré. D'ailleurs, un cheval pied nus se formalisera beaucoup moins de trotter sur du goudron, même si c'est pas une raison pour pousser mémé dans les orties, mais pour peu que son pied fonctionne bien, les miens n'y éprouvent absolument aucune gène quand on passe d'un coté de la route à l'autre par exemple, ou quand en course on choisit de trotter sur un terrain très sec, plutôt quand dans un sol trop souple (bonjour les tendons...)

au niveau retour veineux, (on y arrive ^^) il n'y a pas de pompe, ça c'est un des raccourcis. Ce qu'on ne voit pas sur ces animations (et c'est ce que je regrette le plus), c'est le rôle des cartilages situés juste au dessus, dans le paturon. Ces cartilages, "ferment" la boite cornée. Lors d'un déroulement correct du pied, la sang afflux dans le pied au moment ou il va se poser au sol. L'ouverture des talons et de toute la boite cornée en général va provoquer immédiatement la "déformation" des cartilages et des autres structures qui viennent "bloquer" le sang à l'intérieur du pied. Le sang situé dans le pied se retrouve alors sous une pression (entre écrasement au sol et blocage) qui premièrement, est la seule suffisante pour qu'il soit propulsé dans les moindres petits capillaires, et pour qu'il irrigue donc les tissus en profondeur. deuxièmement, quand le pied se soulève, que les cartilage "s'ouvrent", le sang sous pression s’échappe plus fort, le retour veineux est meilleur.

Et à partir de ces 2 constats, c'est comme au dessus, on tire petit à petit la ficelle: le première implique un pied mieux irrigué. Cette irrigation est indispensable pour que les tissus les plus proches de la boite cornée soient justement vivants (là je répond concernant les stimulis nerveux). Comme le dit Nora, ces structures si elles sont bien irriguées sont sensibles, et le fait de mettre une boite cornée dessus les protège mais ne les en prive pas (tout comme de bonnes chaussures de marche protègeront ton pied des graviers, mais ne t’empêcheront pas de ressentir si tu marche sur une zone irrégulière). Donc oui, la boite cornée est "inerte" dans le sens ou elle ne ressent rien. Mais elle conduit les vibrations qui elles sont ressenties par les chairs les plus proches. En l'absence d'une irrigation approfondie, les chairs les plus proches deviennent également inerte, sont moins innervées, et le pied perd beaucoup de sa sensibilité. C'est ce qui fait que les chevaux ferrés semblent si à l'aise sur tous terrains, mais c'est aussi ce qui fait qu'il perdent une parti de leurs capacités de perception (à quoi ressemble le sol sur lequel je pose mon pied) et de proprioception (ou est ce que je place exactement mon pied. Pour appréhender la proprioception, il suffit de fermer les yeux, toucher son nez avec son doigt (vivant et bien innervé), puis réessayer avec un crayon (comment dire... inerte What a Face ). attention à pas vous crever un oeil !). Par contre, je ne connais pas le docteur l'Oréal, honte à moi Laughing

Deuxième chose, cette irriguation proche de la boite cornée permet son renouvellement. C'est indispensable, et il est donc parfaitement normal qu'un cheval qu'on vient de déferrer, dont le pied est encore assez mal irrigué, trébuche, mette les pieds n'importe ou, et s'use trop vite la corne, elle a encore du mal à se renouveller et les structures évoluent très lentement...Selon les chevaux, l'état intérieur de leur pied, leur alimentation et de manière générale le bon fonctionnement de leur organisme, cette transition peut s'étirer, s'étirer...et décourager il est vrai des tas de proprios. Je connais une jeune fille passionnée de pieds nus, très callée, mais qui l'an dernier a referré son cheval avec des fers particuliers en plastiques, plus souples, car son cheval n'arrive pas à évoluer. Ces fers lui ont permis de stimuler et de commencer à avoir un amorti plus correct, donc un développement du pied, sans pour autant enlever trop vite toute protection.

Voilà pour 2 exemples, mais on peut encore expliquer ensuite bien d'autres choses dès qu'on a compris ça. Les gens s'attachent souvent au fait qu'un meilleur retour veineux préserve le coeur et allonge l'espérance de vie, ce qui en soit est juste, mais passer pied nu "juste pour ça" c'est risquer de se décourager très vite, car l'espérance de vie dépend de tellement de choses... les effets sur la locomotion sont suffisemment parlant pour être plus facils à observer. Voilà pourquoi je te dis qu'après, il faut poser la question, parce que d'une on ne peut pas penser à tout quand on écrit, et que de 2 on ne peut surtout pas tout savoir, et c'est parfois l'occasion de faire de nouvelles recherches et d'apprendre plus. Tout ce dont je parle plus haut découle de mes recherches, de mon stage, du temps passé avec mon pareur et avec mes chevaux, et de ma pratique ensuite. Je n'aurai pas la prétention de clamer que personne ne pourra dire que c'est faux, je ne le livre pas pour faire étalage de connaissance, mais juste pour partager ce que je peux essayer d'apporter.




On a aussi le fer empeche des stimuli nerveux, ou les sensations. C'est nier la nature de la corne, il n'y a aucune irrigation sanguine ou nerveuse, la corne est une matiere inerte, comme nos cheveux ou nos ongles. Et la des pareurs (amateurs et pro) et leurs fans sur un forum naturel se sont indignes, m'ont traite d'ignorante car je cite "meme l'oreal a compris que nos cheveux sont vivants". Tous les vetos que je connais m'ont confirme mon idee premiere dont une copine de lycee devenue veto, mais evidemment les vetos (tous evidemment a part le dr strasser ou le dr ancelet of course) sont plus ignorants que l'amateur qui lit 2 ou 3 sites web. Je dis pas je veux bien, j'avoue que sur l'allaitement par exemple je suis bien plus calee que la majorite des pediatres (mais parce qu'helas la croyance de masse supplante souvent la connaissance meme des professionnels).

Bref je pourrais presque conceder ce point si ces "pro" du parage ne surfaient visiblement pas tous sur le new age. Ainsi les vers sont chasses a la pleine lune (meme s'il a ete demontre depuis belle lurette que seul le cycle de reproduction des vers similaire a celui du cycle lunaire a amene cette croyance) ou recommande la gamme de produits du dr ancelet qui soutient la nouvelle medecine germanique du dr hamer et moi personnellement cela m'interroge sur le serieux scientifique de l'individu...
On est quand meme a deux doigts d'ouvrez vos chakras...

On y vient le parage naturel s'associe toujours au new age, medecines nouvelles, alternatives ou pratiques chamaniques, enfin la totale!
Le probleme c'est que ces dernieres annees ont a droit a un discours pseudo scientifique qui trompent aisement le neophyte, l'amateur et parfois meme le scientifique peu rigoureux.. ou peu scrupuleux. Bref ce discours pseudo scientifique les amateurs se l'approprient, le repetent en boucle ou le modifient quand un point trop attaque est devenu fragile.

Oui effectivement, l'idée du pied nus est souvent accompagnée de nombreuses autres remises en question, parce qu'elle pose un question cruciale que tu reconnais toi même en dessous: l'organisme du cheval, ce qui vient de l'intérieur. On entre dans une démarche globale qui vise à ne plus mettre des pansements sur des jambes de bois. Face à une maladie, au lieu de l'éradiquer, on va chercher à aider l'organisme à le faire lui-même (c'est le principe de la plupart des médecines dites alternatives). Tout comme en pied nu, on aide le pied à se protéger et s'adapter lui même, durablement, au lieu de lui mettre des prothèses plus ou moins efficaces. En médecine, ce raisonnement, dans la limite d'une fatigue raisonnable de l'organisme, va être plus efficace à long terme, renforçant les défenses de l'animal, et va également limiter l'utilisation de molécules de synthèse qui ne sont pas sans conséquences. Un médicament vendu sans ordonnance, que l'on pense sans conséquences, ce n'est pas un médicament qui n'a aucune action nefaste. C'est un médicament dont les actions néfastes sont négligeables face à la maladie combattues, et sont donc plus faciles à combattre pour l'organisme que la maladie initiale. C'est un médicament dont les déchets s'évacuent plutôt facilement, dans les limites d'une fatigue acceptable. Alors parfois, il vaut le coup de se poser la question: quitte à ce que mon cheval ressente un peu de fatigue, alors autant que ce soit en renforçant son organisme, qu'en éliminant des déchets qui ne partiront jamais complètement Wink . Personnellement, je suis encore très loin de la phytothérapie par manque de connaissances mais j'y creuse, on n'est pas tous obligés de verser dans le chamanisme, on avance à notre vitesse et dans nos direction en fonction de notre vécu, et c'est tant mieux car on prends le temps de solidifier ce qu'on connait avant de se jeter corps et âmes dans des sujets qu'on ne maitrise pas. Mais quand on met un doigt dans l'engrenage du mieux être animal, on est tenté d'aller toujours plus loin oui, car on se rends compte qu'on a de la marge...


Bref c'est pour ca que je disais que plus je les lis plus je songe au ferrage de facon moins negative, pas par pur esprit de contradiction, mais parce que ce discours est encore plus pervers et bancal que celui traditionnel.

Surtout que je suis venue a me demander pourquoi objectivement je ne voudrais pas ferrer mes chevaux? parce qu'a premiere vue ca me parait barbare (du metal, des clous, la forge faut avouer ca intimide et imagine sur nous ca fait pas sourire), pas naturel. Mais a part ca?
On est abreuve de litterature antifers, mais comme on en manque cruellement (enfin de facon recente) de l'autre cote de la barriere, on a que des informations biaisees et qu'on ne peut confronter.
Est ce barbare pour le cheval? a priori mis de cote nos projections anthropomorphiques pas vraiment.
Ce n'est pas naturel? Oui en effet, mais naturel veut il dire bien? Par ailleurs monter sur un cheval ce n'est pas le summum du naturel.

Si on ne ferre pas et que tout va bien? moi je n'y vois pas de probleme visiblement l'effort demande est en correlation avec les possibilites du cheval.
Mais c'est le dr strasser elle meme qui a insiste sur les differences flagrantes de cornes chez les chevaux, pas des differences d'ordre de carences ou de maladies, mais des differences physiologiques liees a l'adaptation a un environnement (et sur ce point je trouve tres coherent ce qu'elle dit). Donc elle evoque les cornes dures et les cornes molles, les premieres etant celles des races ayant evolue depuis longtemps sur un sol sec, arpente et ou caillouteux, les secondes des races qui ont evolue sur un sol fouillant, humide et souvent assez plat.
La ou tout son raisonnement perd sa logique c'est quand elle affirme qu'on peut modifier la nature de cette corne en modifiant l'environnement du cheval. Donc une adaptation qui s'est faite sur des decennies ou des siecles va etre contree par un an ou deux de travail du pied (parage, paddock paradise etc...). C'est nier le fonctionnement de l'adaptation ou alors tout simplement le dr strasser a realise que ce serait moins commercial une pratique qui ne peut s'appliquer qu'a un type de chevaux...

Non ce n'est pas incohérent, ça signifie juste que certains vont répondre plus vite que d'autre. Mon mérens supporte encore moins la ferrure que les autres chevaux, non pas parce qu'il a de "mauvais" pieds, mais parce que sa corne est d'une nature solide, dure, et compacte. ça ne l’empêche pas d'évoluer énormément: il y a un an suite à de nombreux déboires il avait les pieds nus mais mauvais, pas sains, déformés. Des évasements monstrueux, une ligne blanche irrégulière, fourchette atrophiée, talons fuyants, sole gonflée par des cales qu'il a fabriqué pour se protéger... moche quoi, et surtout tellement peu fonctionnel qu'il en boitillait. Le pareur est intervenu une fois, il a corrigé mais dans la limite du respect du pied car toutes les structures internes au pied (coussinet, cartilages, orientation des phalanges...) étaient en mauvais état, et avaient besoin d'évoluer avant d'être brutalement mises à l'épreuve. Certes, quand il est reparti, Ossau avait de beaux pieds, marchait bien, mais en 2 semaines les défauts revenaient déjà. Bien sur, puisque je laissais le pied pousser, et qu'il continuait à pousser de la même façon, les structures internes étant défectueuses. J'en ai parlé avec lui. Et puis j'ai relu mes notes, repris du bon matériel, et je m'y suis attelée: je parais 2 fois par semaine, oui oui!! la plupart du temps il s'agissait juste d'un peu de papier à poncer, pour entretenir un roll efficace et corriger le moindre évasement pour que le déroulé du pied soit parfait, et que les pressions soient bien réparties chaque jour. 2 Mois comme ça, les strctures interne ont évolué, le coussinet plantaire s'est développé, les cartilages ont retrouvé une meilleure orientation tout comme les phalanges, et j'ai alors pu faire une interruption de parage et constater que le pied poussait de nouveau bein, d’aplomb, sans se déformer. Mon pareur continuait d'intervenir tous les 2 mois, pour contrôler tout ça et corriger éventuellement. Donc comme tu le dis ci-dessous, couper et limer ne passe pas un message à la corne non, on ne parle pas avec une structure inerte, mais on modifie l'équilibre global du pied pour que les structures internes évoluent, qu'elles s'adaptent à ce nouvel équilibre, et que la nouvelle corne produite soit adaptée. Par ailleurs, ce changement d'équilibre ainsi qu'une sensibilité nouvelle qui est ressentie justement parce que, comme dis précédemment, les chairs proches sont innervées, tout ça constitue un stimulus qui va influencer la croissance de la corne. Donc ce n'est certes pas la corne elle même qui prend le message et se reconstruit comme elle veut. Ce sont les cellules proches de la corne qui prennent ce message, et influencent celles qui sécrètent la corne. C'est complètement différent!
Quand on comprends tout ça, on comprends aussi que ça prenne du temps: le nouvel équilibre qu'on induit doit être progressif, car sinon les structures internes seront soumise à une trop forte "nouveauté", a des contraintes qui risquent de les affaiblir plutôt que de les stimuler. Il en va de même pour la pousse de la corne: si on est progressif la corne fabriquée sera de meilleure qualité progressivement, mais si on creuse, qu'on rape trop fort, qu'on affaiblit et qu'on laisse entrer des infections, qu'on fragilise les tissus, les cellules qui synthétisent la corne n'auront pas la force de la faire évoluer, et on va créer de gros dégats.

Toute la réussite des pieds nus réside dans cet équilibre entre évolution et stabilité. Stimuler sans perturber. C'est la différence entre un vrai pied nu, et un simple cheval deferré sans autre soin.

Si on respecte ce principe, ça ne se fait pas à un prix lourd et douloureux comme tu le dis. Les pieds sont une partie du corps comme les autres, je le redis, on accepte que les muscles aient besoin de temps pour se développer harmonieusement, qu'il faille être progressif quand on remet un cheval au travail. On peut le faire lourdement et douloureusement, de nombreux entraineurs sont très forts pour ça...Mais on peut le faire progressivement, et respectueusement. Quand on deferre un pied, on le remet entièrement au travail, on remet même tout le corps du cheval face à cette locomotion très différentes. Alors pourquoi a-t-on tant de mal à accepter que ça prenne du temps ? si on avance progressivement, si on respecte le corps de son cheval, il n'y aura pas plus de douleur qu'un cheval qu'on muscle et qui connait quelques courbatures du matin.



Suffit de voir que rien de ce qu'elle preconise ne modifie la nature de la corne, deja couper, limer c'est peine perdue, on ne passe pas un message a la corne directement, il faut voir que les adaptations a l'environnement se font souvent a un prix lourd et douloureux, pas juste un petit poncage.
Ensuite par l'interieur c'est deja plus coherent, cela dit une fois que l'alimentation est optimum il n'y a pas de remede miracle, j'ai pris de la levure de biere et autres produits "naturels" bien souvent, mes ongles n'ont jamais change d'un poil.

Bref je suis un peu limitee en temps pour argumenter plus longtemps mais je repondrais volontiers aux contre arguments.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lacampesina
ee AA


Messages : 6
Date d'inscription : 05/06/2013
Age : 26
Localisation : 44

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Mer 5 Juin - 23:06

Je suis tout a fait d'accord un cheval qui travaille régulièrement a besoin de fer surtout en extérieur ! je me voit mal aller en endurance ou en trec sans fer.
Beaucoup de gens sorte avec des chevaux pas ferrer et ce rende même pas compte que leur chevaux Boite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptitphilou
EE aa


Messages : 694
Date d'inscription : 10/12/2011
Age : 27
Localisation : Charente

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Jeu 6 Juin - 10:49

Et beaucoup d'autres sortent avec des chevaux ferrés et ne se rendent même pas comptent qu'il boitent également, qu'ils posent le pied en pince au détriment de leur bonne locomotion, et qu'il use prématurément leurs articulations à cause des vibrations ressenties...

Dans toutes les opinions il y a des gens qui ne savent pas ce qu'il font. ce n'est pas une raison pour discréditer les autres, de très nombreux cavalier sortent en TREC et endurance justement pied nu, et s'ils étaient boiteux la vet gate les aurait éliminé depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amelie79
Ee AA


Messages : 112
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Lun 24 Juin - 14:40

lacampesina a écrit:
Je suis tout a fait d'accord un cheval qui travaille régulièrement a besoin de fer surtout en extérieur ! je me voit mal aller en endurance ou en trec sans fer.
Beaucoup de gens sorte avec des chevaux pas ferrer et ce rende même pas compte que leur chevaux  Boite !
Je sort en endurance et en TREC avec des chevaux sans fer
Les chevaux passent les controle veto sans problème et on a la chance sur nos courses d'avoir des veto qui sont de vrais professionnel d'endurance puisqu'ils jugent pas que de petites course de campagne

J'ai pas de remarque désobligeante de leur par mais plutôt des remarque du type sa fait plaisir de voir un cheval sans fer aussi bien suivi
on a également des remarque qui n'ont rien avoir avec les pieds sur la tres bonnes récupérations de nos chevaux
Je les payes pas, je suis pas cliente chez eux, ils ont aucun intérêt a nous faire des compliments a et ne pas nous dire si il y  avait un soucis
au contraire ils sont là pour protéger les chevaux et parfois prennent même le temps de nous apprendre des choses
donc je pense que si j'avais un soucis de boiterie avec mes chevaux sans fer les veto, juges, organisateurs nous auraient informé de la situation 

car là au vu de leur discours et de nos résultat on a plutôt envis de continuer sans fer que de ferrer

je précise que mes chevaux courent aussi bien pied nu qu'avec chaussures, aussi bien sur 20km que 60km et sur des courses qui sont pas en herbe ni en sable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RomaGin
ee AA


Messages : 12
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 30
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Dim 28 Sep - 11:16

Alors tout d'abord, je me permet de faire une différence entre les "pareurs naturels" et les podologues équins bien que les deux tendent à voir des chevaux pieds nus et à travailler de façon "physiologique". Pourquoi? Tout simplement parce que les formations ne sont pas les mêmes : un pareur naturel peut faire une formation de 2 jours, alors qu'un podologue équin suit une formation de plusieurs années.  
joli17 a écrit:
il vaut mieux que tu fasse apel a un maréchal tout cour ou tu est sur de tomber sur un professionel du pied

Pas d'acord, un maréchal peut monter son entreprise après une formation de 2 ans (le BEPA) qui forme plus à la forge qu'à la physiologie équine ! Après, je dis pas non plus qu'ils sont tous nuls ! Certains aiment assez leur travail pour remettre en cause certaines choses et se forment tout au long de leur vie. Mais ça court pas les rues...
Donc sur la question : "il vaut mieux un maréchal, un pareur naturel ou un podologue?", chacun son choix : les podologues sont encore peu nombreux  en France, donc pour en avoir un près de chez soi et qui ne prenne pas un bras pour un parage, c'est mission impossible (après je les comprend, le podologue est rare, c'est comme le caviar, donc c'est cher, et ils auraient bien tord de s'en priver!  king ), le pareur naturel n'est pas très courant non plus mais certains font du très bon travail, et si vous avez la chance de tomber sur un maréchal qui ne pose pas des fers en systématique et qui parre bien, foncez !

SemynonA a écrit:
Et puis je trouve aucune reponse a mes questions, en quoi le parage naturel differe du parage de mon marechal (qui se contente pas de raccourcir mais bien d'equilibrer les appuis tout ca).
Tu as de la chance d'avoir un maréchal qui "équilibre les appuis", lui as tu demandé son avis sur les fers ? Peut être qu'il pourra te répondre ! Pour savoir la différence entre un maréchal lambda (c'est à dire fraichement sorti de sa formation et qui ne se pose aucune question) et un podologue, voici un blog très intéressant, je ne sais pas si tu étais déjà tombé dessus : http://podologie-equine-libre.net/ J'y ai passé beaucoup de temps et j'ai appris beaucoup de choses... d'ailleurs voici un article sur la différence entre les 2 : http://podologie-equine-libre.net/2014/01/22/science-de-la-marechalerie/#more-2470

Elevage des Alphas a écrit:
tu irais faire un jogging pieds nus ?
moi non, lui oui --> http://fr.wikipedia.org/wiki/Abebe_Bikila Comme quoi, il suffit d'être entrainé Razz

Zouzou a écrit:
je traine pieds nus dans ma maison toute l'année mais quand je sors je mets des chaussures ...
le problème c'est que le cheval férré ne "traine pas dans sa maison pieds nus" justement ! Wink et toi, si tu vas à la plage, ça ne te gène pas de marcher pieds nus ? donc pour faire de la carrière, je vois pas où est le problème.

Zouzou a écrit:
je vais recupérer ma grosse pour sa pré-retraite ferrée des 4 pieds ... elle va etre au pré (sans cailloux) avec 2 copains et faire des balades et un peu de plat sur de l'herbe (genre 2 - 3 séances de "travail" maxi par semaine)... pour les balade ce sera 80% de chemin durs et sec et 10% de chemin en herbe et 10% de route ....
Les ballades seront à quelle fréquence ? Parce que si c'est tous les 36 du mois, pas besoin de fers, les hiposandales suffisent... Après, il en faut des bien adaptées à ta ju (voir plus loin). et puis, meme si c'est 1 ballade par semaine ça peut faire du bien à ses pieds (c'est meme encore mieux!) en partant faire un très petit tour au début, puis de plus en plus long une fois que la sensibilité s'estompe. marcher sur un sol dur va permettre à la paroi de s'épaissir, à la fourchette de s'élargir, au talon de s'améliorer etc. Comme ça a été déjà dit, passer un cheval pieds nus est un changement dans les habitudes, les tiennes aussi. Si tu veux continuer à faire 20 km par semaine sans temps d'adaptation, garde tes fers...  c'est surtout ça la question Comme l'a dit amelie79:
Citation :
Je pense que le pied nu ne va pas a tous les cavaliers, demande un investissement personnel et par fois ralentir le rythm pour le cheval

Par contre, si tu décides de déférer, fait d'abord les postérieurs dans un premier temps et les antérieur plus tard, tout d'un coup ça fait beaucoup pour des chevaux qui ont été férrés toute leur vie. En plus, il faut savoir que déférer un cheval qui a été férré très longtemps entraine souvent la formation d'abcés (c'est une forme d'épuration) ce qui implique que le cheval doit être au pré et pas en box pour que l'abcès cicatrise et mûrisse correctement, ne pas percer l'abcès etc. Je te renvoie au site de Guillaume parisot, pour les détails.

SemynonA a écrit:
C'est vrai que je m'interroge si les hipposandales suffisent vraiment, est ce qu'elles remplacent efficacement les fers?
Les hipo doivent être adaptées parfaitement au cheval, ne doivent pas etre laissées sur le pied (le temps de la ballade, c'est tout, une fois qu'il est déssélé, il est "déshiposandalé"), ça demande un coup de main à avoir apparement c'est pas simple d'utilisation (jamais testé). Ce n'est pas la même chose qu'un fer, c'est à utiliser occasionnellement, sur une looooooongue ballade sur chemin très pourri ou en rando de plusieurs jours par exemple.

Zouzou a écrit:
les hipposandale peuvent s'user vites et parfois j'en ai vu qui "blassaient" les chevaux avec leurs attaches ...  
Il y a de nouvelles gammes d'hipo, ils font pleins d'efforts pour faciliter l'utilisation. Pour ce qui est de l'usure, ca m'étonne un peu sachant que certains coureurs d'endurance en portent, et pour les blessures, c'est que les hipo ne devaient pas être adaptées ! attention, ca ne se prete pas, c'est pour 1 cheval (à moins d'avoir exactement les meme mensurations de pieds !) Pour plus d'infos sur les boots : http://podologie-equine-libre.net/2013/06/20/les-hipposandales/

SeyminonA a écrit:
Non mais le probleme c'est que tout ce que j'ai lu est sans fondement scientifique, ou alors tres tire par les cheveux...
Alors voici un article d'un vétérinaire et chercheur : http://podologueequine.files.wordpress.com/2013/10/physical-examination-of-the-equine-foot.pdf si vous préférez la version française, voici la tracduction, toujours par Guillaume Parisot (oui je sais, je suis une groupie lol! ) : http://podologie-equine-libre.net/2013/10/25/chaque-pied-a-une-histoire-un-regard-en-profondeur-sur-les-examens-physique-du-sabot-du-cheval/#more-2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pieds nus et parage naturel   Aujourd'hui à 14:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Pieds nus et parage naturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pieds nus et parage naturel
» le parage naturel
» Stage parage naturel pour MARECHAUX
» Étude : parage naturel non recommandé pour QH et TB ???
» stage parage naturel ou "pied nu" en deux sevres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum cheval génétique robe couleur: Palo, Grullo & co :: Pôle santé :: Soins-
Sauter vers: